Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ENSEMBLE 05 - Page 4

  • CERISES la coopérative dernière livraison

    Bonjour,

    Vous ne serez pas étonné.es si, sur le fil de l'actualité traitée par Cerises, vous retrouvez l'Ukraine (cela fait l'objet de pages spéciales) et, en Esprit de suite, de la Présidentielle (Christian Mahieux et Pierre Zarka traitent le sujet, chacun à leur manière).

    La culture n'est toujours pas au programme disait Emmanuelle Gourvitch dans le dernier numéro. Depuis son poste d'enseignante, Alexandra Pichardie a une idée des obstacles à franchir pour "faire culture" dans sa classe.

    Mais vous savez aussi que Cerises a cette volonté de lancer les réflexions au-delà de l'immédiat, et, parfois, même, d'insister sur un sujet. En ce mois d'avril, nous revenons sur les Services publics que nous avons déjà abordés en mars : Passer à l'offensive, on fait comment?.

    D'ailleurs, contre la dictature de l'immédiateté, dans son édito, Patrick Vassallo exprime son envie de rêve : "aurions-nous le désir et le courage d’inventer depuis le déjà-là de nos résistances, des jours d’avenir qui donneront le coeur à chanter ?"

    Bon printemps à vous et n'attendez pas mai pour faire ce qu'il vous plait... Quelques livres peuvent vous y aider (la BD de Bouck et Juncker "Un général, des généraux" par exemple).

    L'équipe de rédaction

     

  • L'ESSENTIEL de ce printemps

    Bonjour,

    La pandémie n'avait pas atteint nos capacités à réfléchir. Nous avons contesté la propension du gouvernement à limiter ce qui nous apparaissait comme essentiel.

    Ces derniers jours, l'invasion de l'Ukraine par l'armée russe sous les ordres de Poutine nous boulerse toutes et tous. Appliquons nous, là encore, à agir sur l'essentiel. Les réflexions d'Henri Mermé et Jean-Paul Bruckner à partir des menaces de Poutine, étaient à peine mises en ligne sur le site de Cerises, que l'édito de Christian Mahieux devenait indispensable pour le numéro de Mars. Que faire alors? Condamner, bien sûr, mais donner aussi à ceux de là-bas les moyens de survivre et résister, donner à ceux qui doivent fuir l'enfer, le meilleur de nos accueils. C'est essentiel.

    Le dossier consacré aux services publics et à l'offensive nécessaire nous incite à aller au-delà de l'existant, à nous les réapproprier à réfléchir à nos stratégies pour les remettre au cœur de la société. Oui, tout cela touche à l'essentiel aussi alors que se profile une élection présidentielle dont nous n'attendons pas grand chose.

    A noter d'ailleurs, à propos de cette élection, qu'Emmanuelle Gourvitch, vice-présidente du Syndicat National des Arts Vivants, peine à trouver dans les programmes des candidats, les perspectives d'une politique culturelle digne de notre époque, pourtant essentielle, là encore.

    Films, livres... Cerises ne manque pas de vous signaler des œuvres intéressantes. Ce sont ses "Déliceux". Et, à la veille du 8 mars, quoi de mieux que se pencher sur le destin de quelques "femmes d'exception" proposé par Yannick Ripa.

    Enfin, à Cerises, la coopérative, nous tenons à ne pas perdre le fil de nos pensées, à revenir sur les réflexions inachevées dans nos échanges. Ainsi, dans ce numéro, deux auteurs font écho au débat que nous avions eu en janvier sur le thème "On se bat, on se barre!" : Sandrino Graceffa nous parle de la coopérative SMART, et Karl Ghazi nous apporte un éclairage syndical.

    Bonne lecture, bon printemps

    L'équipe de rédaction


    Cerises
    www.ceriseslacooperative.info/

  • Motion du Collectif National d’ENSEMBLE! suite à la consultation des adhérent·e·s

    logo.png4 motions étaient en présence en vue du positionnement d'ENSEMBLE!. La majorité statutairement requise (2/3) n'étant atteinte par aucune des motions, la consultation ne permet pas de définir automatiquement la position du mouvement.

    Cependant, une nette majorité des adhérent.e.s d'ENSEMBLE! s'est prononcée en faveur d'un appel au vote pour Jean-Luc Mélenchon. La communication publique de notre mouvement dans la campagne devra donc tenir compte de cette réalité et l'exprimer.

    Des militantes et militants d'ENSEMBLE! feront campagne pour le vote Mélenchon de manière indépendante. D’autres participent à l’Union Populaire et mèneront campagne aussi dans ce cadre. D'autres poursuivront leur action politique sans s'engager pour une candidature particulière.

    La totalité du mouvement ENSEMBLE! poursuivra également sa bataille pour des candidatures unitaires aux législatives, sur la base d'une plate-forme de rassemblement clairement de gauche, antilibérale, écologiste, féministe et antiraciste, en s'appuyant sur les acquis de diverses démarches unitaires et citoyennes, et en s'adressant à toutes les forces militantes qui partagent l’objectif d’une alternative de rupture sociale et écologique. Ce rassemblement demeure notre projet, au-delà des élections, dans les mobilisations comme pour le reste de notre action politique.

    Au-delà de la consultation, l'heure est à la mobilisation de toutes et tous contre le danger de l'extrême droite et de la droite et contre le macronisme.

    Le 26 février 2022

  • Non à la guerre ! Pour la Paix en Ukraine et en Europe, rassemblement samedi 26 février 14h Esplanade de la Paix à Gap

    274152028_3139258132989495_4110631380245079566_n (2).jpgLes comités des Hautes-Alpes du Mouvement de la Paix appellent à un rassemblement pour la Paix, samedi 26 février à 14h, Esplanade de la Paix à Gap.
    Nous ne nous résignons pas à l'escalade de la guerre. En Ukraine, comme ailleurs, tout doit être fait pour éviter une guerre meutrière dont les populations civiles sont les premières victimes. Les solutions ne peuvent être que politiques, diplomatiques et négociées dans le cadre de l'Organisation des nations unies.
    Les actes récents de la Russie constituent une violation de la législation internationale et des principes de la Charte des Nations Unies. Ils ne peuvent cependant pas servir de prétexte à un engrenage militaire et sécuritaire. Plus que jamais, nous exigeons le respect des lois internationales et des traités.
     
    Parmi les actes permettant de diminuer la tension, nous demandons :
    - l'arrêt des bombardements russes,
    - la dissolution de l'Otan,
    - le retrait des forces militaires étrangères dans les pays limitrophes,
    - l'engagement des puissances nucléaires dans le Traité d'interdiction des armes atomiques,
    - la tenue d'une conférence européenne pour la paix dans le respect des frontières,
     
    Nous invitons l'ensemble des organisations qui le souhaitent à se mobiliser ce même jour au même endroit. Nous invitons les citoyens à venir avec leur drapeaux arc-en-ciel.
     
    Contact : Pierre Villard 06.82.92.29.46