Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ENSEMBLE 05 - Page 2

  • Déclaration d’ENSEMBLE! après le Collectif National du 16 juin 2024

    La France à la croisée des chemins

    Les élections européennes ont bouleversé le champ politique national.

    • L’extrême droite progresse dans de nombreux territoires et dans toutes les catégories sociales. Le Rassemblement National gagne aussi en capacité de déstabilisation des autres forces (crises de LR et de Reconquête).
    • Le macronisme s’effondre. Macron traînant le boulet de l’absence de majorité à l’Assemblée, a abusé du 49.3 et augmenté le ressentiment à son encontre.

    En décidant la dissolution de l’Assemblée nationale, le Président impose, de manière précipitée, un rendez-vous électoral décisif.

    Les temporalités sont bouleversées : d’une présidentielle dans trois ans, on bascule sur des législatives en trois semaines. Se pose désormais la question : « qui va gouverner ? »

    Nous sommes face à un risque majeur : celui de l’accession au pouvoir du Rassemblement national.

    Barrer la route au néofascisme

    La victoire de l’extrême droite ouvrirait la voie à un néofascisme. Ce serait un drame pour les milieux les plus précaires, pour les droits des femmes et des minorités, pour les libertés ; une catastrophe pour la gauche, l’écologie et le mouvement social.

    Face à la menace de l’accès du RN au gouvernement, la riposte se déploie dans deux directions :

    • L’annonce, pour les élections législatives, dans chaque circonscription, de candidatures unitaires conformes à l’accord des partis du nouveau Front Populaire permet une dynamique « par en bas » dans la mobilisation électorale et au-delà. Obtenir une majorité de député·es de gauche est possible. ENSEMBLE! soutient toutes les candidates et tous les candidats qui se réclament du Nouveau Front Populaire et s’inscrivent dans cette dynamique unitaire, en particulier toutes et tous les député·es sortant·es.
    • La nécessité d’un puissant mouvement populaire d’opposition aux extrêmes droites, au-delà des partis existants et des objectifs électoraux. Dès le lendemain du 9 juin, de toutes parts (syndicats, associations, collectifs, etc.), des appels ont été lancés, des manifestations organisées. Les manifestations des 15 et 16 juin, à l’initiative de l’intersyndicale, ont été un moment fort de cette mobilisation et de ce rassemblement.

    La société civile a un rôle essentiel à jouer pour s’assurer que les divergences ne prendront pas le dessus.

    Un Front Populaire pour changer la vie

    De cette situation défensive est né un rassemblement qui rompt avec des mois de divisions et d’affrontements au sein des gauches et des écologistes. Un rassemblement qui prend l’offensive et qui redonne espoir.

    Le Nouveau Front Populaire rassemble des femmes et des hommes issu·es d’organisations politiques, syndicales, associatives et citoyennes qui s’unissent pour construire un programme de rupture avec la politique d’Emmanuel Macron, répondant aux urgences sociales, écologiques, démocratiques et pour la paix.

    Le contrat de législature qui l’accompagne va au-delà d’une simple plateforme électorale. Il permet d’offrir un véritable projet à l’ensemble de la population.

    En lançant la campagne sur les urgences sociales, écologiques et démocratiques, sur les situations les plus dramatiques à l’échelle internationale, le programme porté par le Nouveau Front Populaire permet une vraie dynamique. Nous le soutenons.

    Rassembler pour changer la gauche

    Ce nouvel accord électoral est indispensable, mais ne doit pas être simplement un accord de sommet. Ce qui invite à ne pas sous-estimer l’ampleur du chemin à parcourir :

    • Ouvrir l’alliance, au-delà des partis parlementaires, aux autres forces de la gauche et de l’écologie en y impliquant le mouvement social.
    • Construire le Front Populaire à la base par des assemblées du Front Populaire ouvertes aux citoyens et citoyennes partout, dans les quartiers, les villages, les circonscriptions, les entreprises, les facs, etc. Des assemblées qu’il faudra maintenir, après le 7 juillet, afin d’entretenir la dynamique de mobilisation populaire.

    L’enjeu est une refondation d’une gauche écologique et sociale sur des bases en rupture claire avec le social libéralisme.

    ENSEMBLE! continuera, en outre, à agir pour peser sur les transformations nécessaires à gauche. Transformations qui exigent que se rassemblent celles et ceux qui militent pour une gauche de rupture, anticapitaliste, féministe, antiraciste, écologiste.

    Dès le lendemain du 7 juillet, ENSEMBLE! proposera, à tous les mouvements qui partagent ce point de vue, de se rencontrer pour débattre de la coordination de nos forces.

     

    Bagnolet, le 18 juin 2024
    ENSEMBLE!
    Mouvement pour une Alternative de Gauche Écologiste et Solidaire

  • Contre l'extrême droite

    15 et 16 mai.jpg

  • Hautes-Alpes : de la colère à l’espoir, vers un nouveau front populaire

    Lundi soir (10 juin 24), dans l'urgence, plus d’une cinquantaine de citoyennes et de citoyens hauts alpins, écologistes, insoumis, socialistes ou communistes, mais aussi élus locaux, syndicalistes, militant-e-s pour le climat où l'hospitalité, se sont réunis pour faire face à la possibilité, ouverte par la dissolution, d’une victoire de l’extrême droite. Un premier rassemblement qui en appelle d'autres, les plus larges possibles.
    Ils et elles souhaitent, dans leur diversité, se rassembler pour permettre une irruption populaire et citoyenne et ainsi transformer la colère en espoir. Portes à portes, meetings, manifestations ou actions symboliques, une campagne dynamique et multiforme est déjà en chantier. Cette volonté unitaire, qui s’exprime spontanément dans les rues de France et dépasse dès à présent les seules organisations politiques, doit permettre la victoire d’une majorité qui offre une véritable alternative écologique, démocratique et sociale face au néolibéralisme et aux racismes. En fin de réunion, les participant-e-s ont pris connaissance de la signature de l’accord national suivant et ont décidé de se rassembler dès à présent dans leurs circonscriptions et leurs communes pour construire ce Nouveau Front Populaire.
    Rejoignons-nous !
    Quelques jours pour faire front populaire
    Nous avons échangé ce jour pour faire face à la situation historique du pays, suite aux résultats des élections européennes et à la dissolution de l’Assemblée nationale.
    Nous appelons à la constitution d’un nouveau front populaire rassemblant dans une forme inédite toutes les forces de gauche humanistes, syndicales, associatives et citoyennes. Nous souhaitons porter un programme de ruptures sociales et écologiques pour construire une alternative à Emmanuel Macron et combattre le projet raciste de l’extrême droite.
    Dans chaque circonscription, nous voulons soutenir des candidatures uniques dès le premier tour. Elles porteront un programme de rupture détaillant les mesures à engager dans les 100 premiers jours du gouvernement du nouveau front populaire. Notre objectif est de gouverner pour répondre aux urgences démocratiques, écologiques, sociales et pour la paix.
    En écho à l’appel des syndicats ce soir et de la jeunesse, nous appelons à rejoindre les cortèges et à manifester largement.
    A la manière dont nous gouvernerons, sur un cap clair, nous voulons bâtir ce nouveau front populaire avec toutes les forces qui partagent cette ambition et cet espoir.
    *Premiers Signataires*
    Les Écologistes, La France Insoumise, Le Parti communiste français, Le Parti socialiste, Place publique, Génération⸱s, GRS