Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Elections

  • Législatives : communiqué de presse Convergence Citoyenne

     

    Dans un paysage politique en profonde mutation et devant l'urgence de la transition écologique, sociale, démocratique et économique, la Convergence Citoyenne 05 a décidée depuis des mois de s’impliquer lors des élections législatives. L’un des objectifs de notre rassemblement était d’éviter l’émiettement des candidatures portant des valeurs proches : le maintien de celles de la France Insoumise sur les 2 circonscriptions et leur absence de volonté de dialogue (malgré nos nombreuses mains tendues) est une régression historique dans un département connu pour ses démarches unitaires et citoyennes.

    Hier mardi 16 mai, les militants de la convergence citoyenne se sont réunis en assemblée à Veynes et à Villard St pancrace.

    L’assemblée de la 1ère circonscription a pris la difficile décision, après un vote au résultat très partagé, de retirer la candidature de son binôme Pierre Villard et Karine Briançon afin de ne pas rajouter de la division à la confusion. La difficulté est d’autant plus grande que les qualités humaines et leurs engagements permanents respectifs dans des luttes sociales, écologiques, pacifiques et démocratiques, ainsi que leur ancrage dans le territoire, avaient largement pesé dans le choix de leur candidature par les citoyens de la Convergence. La logique partisane nationale de ce scrutin est l’une des conséquences de cette 5ème République que nous souhaitons dépasser. Cet acte politique témoigne, par la force de sa maturité, que la convergence citoyenne souhaite rassembler sur le long terme et ne pas rentrer dans des logiques de divisions à gauche.

    L’assemblée de la 2ème circonscription a acté au consensus la volonté de maintenir son binôme de candidats. En effet, le paysage politique du nord de notre département dévoile une opportunité historique d’envoyer une députée citoyenne issue de nos luttes et des alternatives locales au parlement. La démarche participative et rigoureuse de notre convergence sur ces territoires est reconnue par de nombreux citoyens. Le binôme Agnès Antoine et Bernard Leterrier saura montrer la cohérence d’un ancrage politique de territoire au service du bien commun. L’orientation ultra-libérale du quinquennat Macron aura besoin d’opposants déterminés pour porter les valeurs de partage, d’écologie et de démocratie active.

    Notre convergence décide également de développer, après cette séquence électorale, l'animation de rencontres citoyennes afin de faire émerger du territoire une véritable force de propositions et d’actions pour la politique locale et nationale. Pour la Convergence Citoyenne 05, la transition démocratique c'est aussi montrer que l'action  politique ne se limite pas à  présenter des candidats. Nous serons dès demain présents en campagne mais aussi dans les luttes, dans la construction d’alternatives, pour qu’émerge une issue pacifique et altermondialiste à la crise profonde de notre planète.

     

  • soirée débat le 22 mai à 20h au foyer culturel de l'Argentiére-la bessée.

     

    Dans le cadre des élections législatives de la circo 2 des Hautes-Alpes,
    la convergence citoyenne 05 et ses candidats Agnes Antoine (titulaire) et Bernard Leterrier (suppléant)
    invitent les citoyens à une soirée débat le 22 mai à 20h au foyer culturel de l'Argentiére-la bessée.

     
    La convergence projettera le film "La Sociale" de Gilles Perret  qui  raconte l'étonnante histoire
    de la sécu, et rend justice à ses héros oubliés mais aussi à une utopie toujours en marche
    dont bénéficient 65 millions de Français.
     
     
    Un débat sera ensuite proposé sur le thème de la santé.
    Entrée libre. 

     

     

  • Communiqué de Ensemble! après la nomination d'Edouard Philippe

    logo.pngLe maire du Havre et député Les Républicains, Edouard Philippe, vient d'être nommé Premier ministre.

    La transgression dont se flatte E. Macron c'est donc un bon coup de barre à droite en faveur d'un responsable politique qui fut parmi les fondateurs de l'UMP et partie intégrante du staff de F. Fillon avant de se mettre en retrait.

    Ancien directeur de communication et des affaires publiques d''Areva, il est impliqué dans le pillage de l'uranium au Niger, spoliant la population des retombées financières qu 'elle serait en droit d'attendre.

    Avec un nouveau président de la république qui veut s'affranchir du clivage gauche-droite et un premier ministre de droite, pour la plus grande satisfaction du Medef, il n'y a pas de temps à perdre pour construire des mobilisations sociales capables de s'opposer à la destruction du code du travail par ordonnances dès cet été.

    Pas de temps à perdre non plus pour rassembler les forces pour constituer une opposition de gauche alternative aux dogmes libéraux du nouvel attelage présidentiel. Le score de J.L. Mélenchon montre que la volonté de résistance existe toujours. Le mouvement « Nuit debout » et les nombreuses manifestations contre la loi El Khomri ont laissé des traces prometteuses pour l'avenir.

    Nous regrettons que, nationalement, l'unité n'ait pu se réaliser pour les législatives entre France insoumise et le PCF. Dans plusieurs circonscriptions, toutefois, des accords locaux ont pu être passés.

    Les 11 et 18 juin il faudra envoyer, à l'Assemblée nationale, une majorité de député-e-s qui se situent dans la dynamique créée par France insoumise, qui soient clairement engagé-e-s pour faire échec au libéralisme et pour promouvoir une alternative sociale, démocratique et écologique.

    Le 15 mai 2017.

  • communiqué de presse

     

    Une quarantaine de militants de la « Convergence Citoyenne 05 » se sont réunis le lundi 8 mai à Embrun. Ils ont examiné la situation politique créée par l'existence de candidatures « Convergence Citoyenne 05 » et de la « France Insoumise » pour les prochaines élections législatives dans les deux circonscriptions des Hautes-Alpes.

    Écologie, citoyenneté, partage des richesses, la « Convergence Citoyenne 05 » et la « France Insoumise » sont porteuses de valeurs et de propositions très proches. Alors que les hauts-alpins vont avoir besoin de députés, issus du peuple, à l'écoute de leurs préoccupations et porteurs de propositions issues des territoires, des candidatures concurrentes aux législatives seraient un signe négatif envoyé aux citoyens.

    La « Convergence Citoyenne 05 » propose de tout mettre en œuvre dans un processus de rassemblement afin d'aboutir à des candidatures communes dans chacune des deux circonscriptions.

    Sur la 2ème circonscription, nous attendons une réponse de la FI à une proposition très concrète de candidature commune.

    Sur la 1ère circonscription, la « Convergence Citoyenne 05» propose à la « France Insoumise » de co-organiser une grande assemblée citoyenne (ouverte à tous) permettant de déboucher sur un binôme unitaire aux élections législatives. Nous croyons en l’intelligence responsable des citoyens, n’ayons pas peur de leur donner les clefs de la décision. Nous attendons, si possible dans un délai bref, l’avis de la FI sur ces 2 propositions.


     

  • Communiqué de « Ensemble ! », 7 mai 2017, 21 heure

    Le pire a été évité,

    construisons maintenant une gauche debout !

    Les électeurs et électrices ont rejeté le danger immédiat d’une accession au pouvoir de l’extrême-droite, et ce qu’elle aurait entrainé : remise en cause des libertés fondamentales, des droits démocratiques et sociaux, chasse aux étrangers, « préférence nationale » attisant le racisme…

    Mais près de 11 millions de voix se sont portées sur Marine Le Pen, révèlant une poussée de ses idées nauséabondes dans la société.  Il faut encore convaincre que les idées du FN ne sont pas « banales », les fascistes ont toujours utilisé la désespérance, qui s’est emparée d’une part importante de la population, pour se développer.

    Il faut donc aller à la racine du mal. Le Pen avance sous couvert d’un discours d’imposture sociale !  La politique du quinquennat de Hollande porte une grande part de responsabilité dans la désespérance. Mais l’essentiel est d’agir pour en finir avec les politiques néolibérales et néoconservatrices  des gouvernements qui se sont succédés depuis quinze ans, qui n’ont apporté aucun progrès social pour le plus grand nombre et remis en cause nombre de libertés fondamentales. En empirant ces choix, la politique de Macron accentuera les injustices et le danger du FN, si elle n’est pas combattue et rejetée par une alternative de gauche et écologique.

    Face à E. Macron, agir et se mobiliser sans attendre

    Ce vote ne donne pas à Emmanuel Macron légitimité pour appliquer sa politique. Il a été élu « par défaut », rassemblant des électeurs de tous bords pour barrer la route à M. Le Pen, mais certainement pas pour approuver la politique qu’il veut développer, qui n’a même pas réuni un quart des voix au 1° tour. Il n’a ni mandat ni légitimité pour démanteler l’État social, augmenter la CSG, aggraver encore la loi Travail et remettre en cause les régimes de retraite comme il l’envisage. Après la disqualification des deux partis de gouvernement, PS et Républicains, et la montée d’une gauche véritable avec les 20 % réunis par JL. Mélenchon, il ne pourra affronter le mouvement social sans crise politique majeure. Macron entend développer son projet ultra-libéral y compris par ordonnances dès cet été, ou en ayant recours au 49.3. La mobilisation de toutes les forces du mouvement social contre ces projets doit commencer dès maintenant. 

    S’unir aux élections législatives pour une alternative politique

    Les prochaines élections législatives seront décisives pour faire vivre l’espoir qui a émergé au premier tour de la présidentielle avec la candidature de Jean-Luc Mélenchon.

    Nous devons faire élire des représentant.es d’une gauche véritable qui combattra la politique de Macron et travaillera à une alternative. Rien n’est joué d’avance. Il faut empêcher Macron d’obtenir une majorité de député.es alliant des secteurs de la droite traditionnelle et la droite du Parti socialiste, qui continuerait et aggraverait les politiques du quinquennat de Hollande.

    Pour cela, il est impératif que les forces qui ont soutenu la candidature de Jean-Luc Mélenchon se présentent ensemble dans les circonscriptions pour prolonger et élargir le succès du premier tour. Au-delà, il est nécessaire de réunir des candidatures communes des forces de la gauche et de l’écologie, en rupture avec le social-libéralisme, ayant un poids suffisant pour s’opposer à la politique de Macron et faire front contre l’extrême-droite et les droites.

    Reconstruire dès maintenant

    La question de la reconstruction d’une gauche d’alternative est aujourd’hui posée. Les forces existent pour un large mouvement populaire. Elles doivent se regrouper et se dépasser  à partir de la dynamique de la campagne de Jean-Luc Mélenchon et des aspirations au rassemblementd’une gauche véritable. C’est un défi crucial.

     

      « Ensemble ! », le 7 mai 2017, 21 h.