Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ENSEMBLE 05 - Page 8

  • LIGNE SNCF Grenoble-Gap APPEL à MOBILISATION GÉNÉRALE

     

    SAMEDI 9 NOVEMBRE 2019

    TOUTES ET TOUS SUR

    LES RONDS-POINTS

    DE GRENOBLE À GAP !

     

     

     

    INFOS ET DETAILS SUR :

     

    contact@etoileferroviairedeveynes.info

    etoileferroviairedeveynes.info

    Facebook : @ligne.grenoble.gap

    Twitter : @etoileFVeynes

     

    A

    u terme d'un jeu de fausses promesses et de mensonges désormais très documenté, malgré des dizaines de journées de mobilisation, malgré les engagements financiers des Régions AuRA, Sud-PACA et de la Métropole grenobloise, malgré les annonces de la ministre et du secrétaire d’État aux transports, le Gouvernement n'engage pas les travaux, la SNCF annonce la suspension de la ligne en décembre 2020 et reporte sur cars le train de nuit Paris-Briançon pendant 9 mois en 2021. Les usagers, habitants, syndicats et élus isérois, drômois et haut-alpins en colère appellent la population à répondre massivement à l'appel du Collectif de l'étoile ferroviaire de Veynes :

     

    TOU-S-TES SUR LES RONDS-POINTS DE GRENOBLE À GAP :

     

    Gare de Grenoble (9h30)

    Pont-de-Claix (et Vif) (10h30)

    Champ-sur-Drac (10h30)

     

    Col du Fau (14h30)

    Zone de travaux sous le Goutarou (12h)

    Parking du Trièves (11h30)

    Col de la Croix-Haute (11h00)

    Lus-la-Croix-Haute (10h30)

    Veynes (11h00)

    Gap, rond-point du Cèdre (11h)

     

    + Autres ronds-points à venir...

     

     

    Tout le monde peut participer, quel que soit son âge ou sa condition physique ! Venez avec vos écharpes tricolores et gilets de sécurité (jaunes ou pas) / instruments de musique, sifflets, crécelles, tambours / banderoles, panneaux sandwiches avec des messages / picnics si le temps le permet.

     

  • Communiqué d'Ensemble 05 :

    Les consommateurs sont priés de devenir des caissièrs(es), les caissièrs(es) des caisses automatiques, les caisses automatiques des profits : 41 % du chiffre d’affaire des Géant Casino se fait maintenant par les caisses automatiques. Cela est normal, puisqu’ils y a moins de caissières. Mais le dimanche après midi, c’est encore plus fort, il n’y en a plus du tout ! Que le client se débrouille avec les caisses. A Angers, lieu de l’ouverture du premier Géant Casino le dimanche après midi, au mépris de la loi sur le repos hebdomadaire, le chiffre d’affaire à bondi de 5 % ! Non seulement le consommateur paie une marge sur les produits mais maintenant, il fait gratuitement le travail des caissières. Quelle aubaine pour Casino ! Quel poids pour pôle emploi ! Serons-nous assez aveugles pour ne pas voir que nous mettons en place un monde dans lequel il n’y aura plus que des caisses automatiques, Géant Casino sera comme un immense parking avec des caisses enregistreuses à la sortie : un désert humain ! Et les vigiles loués par Géant Casino seront remplacés par des Robots, alors le rêve capitalistique sera parfait : il aura été créé une machine à « cash » sans humain, une espèce de banque émettrice de monnaie, une espèce de banque européenne locale ! Holà ! Refusons ce monde absurde que l’on nous construit : Sauvons des emplois, sauvons nos dimanche, sauvons le commerce du centre ville, revenons à une consommation responsable, arrêtons les boulimiques du « cash » :

     

    Manifestons contre l’ouverture de Géant Casino :

    Joignons-nous à la manifestation contre l’ouverture de Géant Casino dimanche 20 à 14h à l’appel de l’intersyndicale CGT, FO, FSU, Solidaires 05.

    Ensemble ! 05

  • [Gap-Municipales] tribune : “où t’es, la gauche où t’es?"

    Les élections municipales, qui auront lieu les 15 et 22 mars prochain, vont être un rendez-vous essentiel pour ce qu’il reste de notre vie démocratique. S’il ne restait qu’un scrutin, ce serait celui-là. C’est aussi à l’échelle communale qu’on peut expérimenter des solutions nouvelles comme ce fut le cas à Saillans, par exemple.

    Un peu plus de 28 000 inscrits, à Gap,  vont avoir la possibilité de choisir la continuité ou le changement d’orientation. Deux listes eco-sociale-démocrates  se sont déclarées: Ambition pour Gap initiée par Christophe Pierrel et Gap autrement qui résulte de l’union de Georges Obninsky avec Marie-Jo Allemand. Si le maire sortant, Roger Didier, ne s’est pas encore prononcé, il y a peu de doute sur son intention de se représenter. 

    Mais… Où t’es la gauche, où t’es? C’est la grande question de cette fin d’année. Si on la croise bien dans les luttes locales, les forces qui la représentent sont comme tétanisées face à l’échéance. Tous prétendent à l’urgence sociale, écologique, humaine, mais aucune des parties en présence ne semblent en mesure de s’engager, de s’unir, de faire projet commun pour avancer. FI, PCF, Ensemble… Sont aux abonnés absents. 

    Pendant ce temps, les deux listes en lice et politiquement quasiment identiques, et un peu à gauche… Mais pas trop,  se tirent la bourre et jouent à qui aura la plus grosse… défaite ! A grands coups de “c’est pas moi c’est l’autre qui divise” chacun reste dans ses postures et le maire sortant se marre. 

    Il ne faudrait pourtant pas grand chose pour qu’il arrête de se marrer… Que les deux listes fassent ensemble ce qu’ils font chacun à l’identique de leur côté, et que les forces de gauche s’en mêlent pour constituer une seule liste trop sociale pour les uns, pas assez écologiste pour les autres… un peu ceci mais pas trop cela etc, mais qui aura le mérite de proposer aux citoyens gapençais un autre choix que celui de la continuité dans la morosité menée par la majorité actuelle. 

    Gap… La capitale douce des Alpes provençales peut difficilement se payer le luxe d’un abandon de la gauche sociale et écologiste au regard des carences dans lesquelles l’actuelle majorité l’a conduite. Il est urgent de décider de se retirer les doigts du coeur pour entrer dans une dynamique de raison et d’union en mettant de côté les postures et autres carabistouilles d’égos… Dont aucun ne peut se targuer, d’ailleurs, de péter plus haut que l’autre. 

     

    Leo Artaud