Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ENSEMBLE 05

  • Pour une convergence sociale, écologiste et humaine dans les Hautes Alpes

    Appel citoyen

    Femmes et hommes révolté-e-s face aux crises sociale, environnementale et sociétale,  animé-e-s du désir de ne plus nous taire, engagé-e-s ou non dans les mouvements associatif, syndical, spirituel ou politique : construisons une convergence sociale, écologiste et humaine dans les Hautes Alpes

    Le quotidien est de plus en plus précaire et violent. Le pillage des ressources naturelles, la pollution de l'air et de l'eau, dégradent sans cesse davantage nos conditions de vie. La démocratie est menacée par des lois liberticides, par la violence d'un système basé sur le profit à court terme qui asservit les individus et les peuples.

    Pour transformer nos craintes et nos doutes en force : nous devons agir ensemble !

    Depuis plusieurs mois, le mouvement social pour refuser la "Loi travail" a permis la convergence des luttes et l'émergence d'une large majorité contre l'entêtement du président Hollande, du gouvernement Valls et de la majorité socialiste de l'Assemblée nationale. Alors qu'ils restent sourds et n'entendent pas ce que demande le peuple, la droite et l'extrême-droite proposent d'aller encore plus loin dans l'austérité, la précarisation et la disparition des droits fondamentaux.

    Face à la résignation et à la peur, partout, et aussi dans notre département, nous sommes nombreux-ses à lutter et à construire des alternatives concrètes : économiques, écologiques, sociales et culturelles.  De nos villages à la planète, nous sommes engagé-e-s pour inventer un développement basé sur les besoins  des humains,  le partage et la solidarité.

    Face à ceux qui ne se préoccupent que de leur carrière politique, nous sommes tous porteurs de solutions. Alors rencontrons-nous, osons investir le champ politique et proposons une véritable rupture !

    Par cet appel, nous voulons bâtir un espace citoyen, où notre diversité sera une force, où chacun aura sa place, pour enfin donner la priorité à l'humain et construire une alternative, démocratique, écologiste,  pacifiste et solidaire. Alors défendons nos valeurs, bâtissons un autre projet de société et convenons ensemble de la façon de choisir nos candidats pour siéger à l'Assemblée Nationale.

    L'urgence de la situation nous invite plus que jamais à l'audace, à la créativité et au rassemblement.

    Retrouvons-nous le Samedi 15 Octobre

    à 15h à la manutention à Embrun

    pour une première rencontre départementale.

     

    Les 65 premiers signataires :

    Agnès Antoine (La Roche de Rame) , Leo Artaud (communiste écologiste indépendant), Karine Banderier (institutrice, Embrun), René Baridon, Thierry Baud (co-porte-parole EELV 05), Jean-Luc Blanchard (Veynes), Lionel Blanchard (cheminot, militant associations culturelle et pacifiste), Karine Briançon (Saisonnière, le Dévoluy), Jean-Pierre Castex (Ensemble 05, la Bâtie-Neuve), Michel Caussemille (Pcf, Trescléoux), Amélie Chamoux (comédienne), Olivier Chamoux (citoyen engagé, Sigottier), Marie Chantal (Pcf,Trescléoux), Stéphane Charabot (syndicaliste), Laétitia Coduri (Briançon), Sophie Colley (infirmière), Bernard Derbez (EELV05, Gap), Anne-Chantal Descamps (écologiste, Embrun), Claire Desert (Briançon), Benoit Ducos (Briançon), Claude Durel, Jérôme Emmanuel (co-secrétaire départemental du Pcf), Jean-Claude Eyraud (militant associatif et mutualiste), Laurent Eyraud-Chaume (porte-parole Ensemble 05, Veynes), Marie-Hélène Ferraina Ponsart (conseillère municipale de Briançon), Paule Fonquernie, Florence Gaillard (militante pour le défense des services publics, La Grave), Franck Gatounes (conseiller municipal et communautaire de Veynes), Maryse Giuglaris (Pcf, la Motte en Champsaur), Antoine Guardabascio (Pcf, Gap), Catherine Guigli (adjointe communiste à Briançon), Catherine Guilmaille (retraitée, Briançon), Romain Janin (technicien environnement, Queyras), Gérard Ladoux (militant association humanitaire, Embrun), Evelyne Lamontagne (militante pour l’accueil des migrant-e-s), Marie-Odile Lannoy (défense des droits des réfugié-e-s, Gap), Arnaud Leris, Pierre Leroy (maire de Puy St André, président du pays Grand Briançonnais), Jean-Paul Leroux, Christel Manz (syndicaliste, enseignante, La Roche des Arnauds), Mayo Maravillas (infirmière), Bernard Mascarelli (Pcf, Gap), Nathalie Mayaudon (co-secrétaire Fédérale Pcf 05), Dominique Moulin (directeur d’école, adjoint à Guillestre), Marie-Christine Mouraret (Juriste, conseillère municipale de Veynes), Jean-Pierre Niermont (Briançon), Dr Pascal Pasquini Di Barbieri (vétérinaire, Pg, Laragne), Patrick Pernin (maire de Rambaud), Françoise Perroud (Gap), Gilbert Piussi (retraité du bâtiment, militant Pcf et associatif), Benoit Pironneau (Briançon), Marie Pistono (musicienne, comptable, La Faurie), Ginette Planes (syndicaliste et militante association humanitaire), Madeleine Poggionovo (assistante sociale, Pcf), Michel Pons (Ensemble 05, Manteyer), Alice Prud’homme (masseur-kiné, conseillère municipale l’Argentière, militante contre la THT), Joël Reynier (conseiller municipal de Gap), Annette Rit (retraitée, Ensemble, Gap), Richard Sadok (pacifiste, Embrun), Etienne Trautmann (guide de moyenne montagne), Roland Trillat (Embrun), Annie Verhille (front de gauche, Guillestre), Christian Verhille (retraité), Pierre Villard (responsable associatif, pacifiste), Claude Weisman (militant associatif)

     

    Vous pouvez signer ce texte (ou le faire signer) via laconvergence05@gmail.com en précisant vos prénoms, noms, et éventuellement vos types d’engagement, professions et localité.

  • Conseil communautaire du 23 septembre: question orale

     

    Mr le président,

    A peine 2 mois nous sépare de l'échéance.

    Aujourd'hui nous avons aucune information, aucune étude sur la mise œuvre de la nouvelle communauté d'agglomération.

    Nous souhaiterions avoir des renseignements suite au schéma adopté en commission départementale de coopération intercommunale (CDCI), en ce qui concerne les compétences obligatoires ou facultatives, la fiscalité, le calendrier des réunions ou groupes de travail et savoir si les élus que nous sommes, vont êtres associés à cette réflexion et mise en place pour le 1er Janvier 2017...

     

    Joël Reynier,conseiller communautaire

    Groupe "Tous capable G.AU.C.H.E."

     

     

  • Baromètre 2016 Ipsos / Secours populaire : plus de renoncement aux soins

    logo-spf-150.gifLe diagnostic du 10e baromètre Ipsos / Secours populaire français a été dévoilé le 6 septembre à la Fondation Rothschild à Paris.

    La privation de soins s’aggrave pour les plus pauvres et la situation se dégrade pour les classes moyennes.

    La santé est le troisième poste sur lequel les personnes interrogées disent se priver, derrière les vacances et l’accès aux loisirs : 36% d’entre-elles déclarent rencontrer « un peu », voire « beaucoup » de difficultés financières pour « payer certains actes médicaux mal remboursés par la Sécurité sociale ». Des situations beaucoup plus fréquentes (64%) parmi la population qui gagne moins de 1200 euros par mois. De même, 24% des personnes interrogées disent avoir des « difficultés financières » pour « disposer d’une mutuelle santé ». Plus d’une personne sur deux est dans ce cas lorsque ses revenus ne dépassent pas 1200 euros par mois.

    « Le Secours populaire lance sa campagne Pauvreté – Précarité pour sensibiliser l’opinion publique sur cette question et mobiliser les bonnes volontés », a indiqué Julien Lauprêtre, le président du SPF.

    - En savoir plus