Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

gap - Page 5

  • Annulation du critérium bouliste de la ville de Gap

    on ne verra pas celà cette année......
    Comme beaucoup de Gapençais(es) nous sommes surpris et déçus de l'annulation du critérium bouliste de la ville de Gap..,moment incontournable des fêtes de la St Arnoux, nous espérons que tout sera mis en oeuvre pour une grande réussite en 2017 de ce rendez-vous attendus par tous tant d'un point de vue économique, que pour la vie locale de notre ville de Gap....

    Joël Reynier,conseiller municipal de GAP.." tous capables gauche"

  • Communiqué suite à l’article paru dans le Dauphiné Libéré du 30 juillet/titre page 7 « ce n’est pas l’apanage de la gauche de faire du social »

    Non, la politique sociale menée par le maire de Gap, Roger Didier ne fait pas l’unanimité ! Qu’il soit content de lui cela ne fait aucun doute : c’est dans ses habitudes, que sa majorité de droite l’applaudisse même si c’est déplacé dans l’hémicycle du conseil municipal passe encore, qu’il cherche à brouiller les pistes en se déclarant ni de droite ni de gauche, pourquoi pas, mais qu’on utilise cette délibération sur le guichet unique et les nouveaux tarifs pour affirmer que Roger Didier élu Les Républicain (ex-UMP) à Gap ferait une politique sociale « de gauche » c’est une contre vérité.

    Tout d’abord, si une politique sociale de gauche c’est œuvrer en faveur des plus démunis alors le compte n’y est pas : sous couvert de la mise en place du guichet unique et d’un paiement différencié pour les familles, il en profite pour augmenter les tarifs des activités sportives et culturelles. D’ailleurs, dans l’article du Dauphiné Libéré du 30 juillet il n’est pas précisé que notre groupe s’est abstenu, pour cette raison, sur cette délibération qui ne faisait pas l’unanimité. Ensuite, si faire une politique sociale de gauche c’est conforter les actions du CCAS, on y est toujours pas : la baisse de la subvention versée par la ville au CCAS le prouve, et enfin si faire une politique sociale de gauche c’est maintenir ou augmenter en ces temps difficiles, les subventions aux associations qui sont actives dans le domaine social, c’est toujours pas ça, car le maire de Gap leur applique la même diminution de 10% de leur subvention, à l’aveugle, sans se préoccuper des conséquences pour les personnes qu’elles aident. Alors, non, M Roger Didier ne fait pas une politique sociale de gauche.

    Groupe « Tous-Capables-G.A.U.C.H.E. »