Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

NON A LA PRIVATISATION DES BARRAGES

57511512_3049541918392862_882920404178436096_n.jpgMacron a cédé aux exigences de la commission européenne et veut privatiser une partie importante des barrages hydrauliques français.

Les sites les plus rentables sont concernés, les autres aux coûts d’entretien importants resteront à la charge d’EDF.

Un barrage, ce n’est pas seulement de la production d’électricité, c’est aussi la sureté de l’ouvrage, la gestion des crues et de l’eau, l’impact sur l’agriculture et le tourisme.

Pour un opérateur privé, assoiffé de dividendes ou de bénéfices, seule la rentabilité maximale fera partie de ses objectifs.

La catastrophe du pont autoroutier de Gênes doit nous alerter. La société privée concessionnaire a été mise en cause sur la qualité des contrôles de sécurité.

Ces privatisations sont une nouvelle atteinte au service public de l’énergie qui a pour objectif de garantir l’approvisionnement en électricité sur l’ensemble du territoire ainsi que la gestion des ressources en eau, dans le respect de l’intérêt général.

Après les autoroutes, les multinationales veulent privatiser l’eau des barrages et en tirer un maximum de profits aux dépens des populations.

Ne laissons pas faire !

 La CGT Hautes-Alpes appelle l’ensemble des citoyen(e)s à se joindre à l’action initiée par le collectif « Ne nous laissons pas tondre » et les gilets jaunes 05.

 
 

RASSEMBLEMENT

Mercredi 8 mai 2019

11h00 Pont de Savines-le-Lac

Suivi d’un pique-nique à 13h00 au muséoscope du barrage

 

 

Écrire un commentaire

Optionnel