Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

briançon - Page 2

  • Communiqué de presse de l'ACDHPB

     

    6a00d83453a21569e20162fe21ac80970d-800wi.jpgL'Association Citoyenne de Défense de l'Hôpital Public de Briançon (ACDHPB) est navrée de ne pouvoir partager l'optimisme ambiant sur l'avenir du service de réanimation de l'hôpital de Briançon qui est depuis l'origine au coeur de son combat.
    Elle a formé un recours - toujours en instance - contre le Schéma Régional d'Organisation des Soins (SROS) parce que cet Arrêté du 30/01/2012 de l'Agence Régionale de Santé (ARS) prévoyait, à partir des deux services actuels de Gap et Briançon ("objectif 2014") "la réorganisation sur Gap ("en objectif 2016") de l'activité de réanimation de Gap et Briançon"... 
    L'autorisation du service de Briançon venait à échéance le 10/01/2014 (alors que celle de Gap avait été renouvelée précédemment pour 5 ans (durée règlementaire). Sous peine de condamner sans délai le service de Briançon à cette date, l'ARS devait prendre un
    e
    nouvel
    le
     
    décision
    , ce qu'elle a fait tardivement, le 22/01/2014, mais en limitant expressément sa validité à 2 ans, soit au 10/01/2016.
    C'est cette décision qui a été interprétée comme favorable par le sénateur. Elle s'inscrit pourtant strictement dans le cadre de la décision attaquée par nos soins, qui menace de mort notre service ainsi que les patients qui ne pourront plus y avoir recours à l'échéance de 2016.
    Que s'est-il produit entre temps?
    - Le SROS a été annulé partiellement par le Tribunal Administratif, notamment son annexe "réanimation",
    et modifié par un arrêté du 27 décembre 2013
    qui prévoit toujours à la même échéance la régression de 2 à 1 des services de réanimation  du territoire de santé "Hautes Alpes", mais sans citer les hôpitaux concernés (pour se conformer à la décision du Tribunal); mais nul ne se fait d'illusion sur celui qu'il est question de supprimer.
    - Une mission de l'Inspection Générale de la Santé (IGAS) a été diligentée, mais la Ministre a refusé de nous en communiquer les conclusions. Officieusement, nous savons qu'elle confirme les perspectives de fermeture de la réanimation de Briançon;
    - Une nouvelle mission de 6 mois a été mandatée, qui doit remettre son rapport en juin/juillet prochain (après les échéances électorales de cette année...); mais nous savons que sa feuille de route consiste à préciser les conditions de faisabilité du regroupement prévu dès 2012, et qui doit toujours être achevé en 2016.
    Il est clair que tant que persiste cette perspective de fermeture à 2 ans, il deviendra de plus en plus difficile d'assurer le maintien du service dans les conditions qu'impose la règlementation.
    L'ACDHPB constate qu'aujourd'hui les communiqués d'autosatisfaction d'un côté, les constats de dégradation de la situation de l'autre, font que beaucoup de nos concitoyens pensent à tort, soit que le problème est règlé dans le bon sens, soit que "c'est foutu".
    En raison de la gravité de l'enjeu pour l'ensemble du pôle santé de Briançon, nous appelons les élus, les médecins, le personnel de l'hôpital et l'ensemble des citoyens du Briançonnais à rester avec nous vigilants et mobilisés pour éviter d'être mis devant le fait accompli.

     

     

  • Réanimation de l'hôpital de Briançon: le groupe G.A.U.C.H.E. écrit au maire de Gap

    Monsieur le maire,

    6a00d83453a21569e20162fe21ac80970d-800wi.jpgComme vous le savez,  le Schéma Régional d'Organisation des Soins (SROS), dans sa partie consacrée à la réanimation, prévoit toujours la mise en place d'un service de réanimation pour les Hautes Alpes. Ainsi, le service de réanimation de Briançon serait transformé, à terme, en service de surveillance continue, ce qui n'a pas du tout la même destination. Cette réforme aurait un impact direct sur la qualité du service public hospitalier offert aux habitants et aux vacanciers résidents du briançonnais ; de plus, elle pénaliserait également la population du sud du département.
    En effet, le  service de réanimation du CHICAS devrait alors absorber l'ensemble des besoins qui s'avèreraient, par conséquent, très importants, notamment en période de vacances.
    C'est pourquoi, nous vous proposons qu'une motion soit prise lors de la séance du conseil municipal du 13 décembre prochain, afin de demander le maintien du service de réanimation de l'hôpital de Briançon.

    Bien cordialement,

    Françoise Perroud et Jean-Claude Eyraud

     

  • Le tour de FRANCE des hôpitaux en lutte de la Coordination Nationale des Comités de Défense des Hôpitaux démarre à BRIANCON le 14 décembre 2013

    6a00d83453a21569e20162fe21ac80970d-800wi.jpg


    Ce tour de France démarre par Briançon pour appuyer le combat que nous menons  en zone de montagne pour défendre les spécificités géographiques de nos territoires et  notre exigence d'un centre hospitalier  de plein exercice sans restriction aucune.

    Alors que le Schéma Régional d'Organisation des Soins,actuellement en révision,prévoit toujours la fermeture du service de réanimation de l'hôpital de Briançon.

    Alors que des menaces existent sur d'autres hôpitaux situés en zone de montagne,

    Nous avons décidé de mettre en commun nos initiatives pour que la spécificité montagne soit prise en compte par les Agences Régionales de Santé.

    Nous convions tous ceux qui se sentent concernés par cette initiative à participer à nos débats : citoyens, élus de la montagne, syndicats, associations, corps médical, personnel hospitalier...

     rendez vous le 14 décembre 2013 devant la MJC de Briançon dès 17 h avec un lâcher de ballon en fanfare et un petit vin chaud offert suivi à 18 h d'une conférence débat avec Françoise NAY, présidente de la coordination nationale, avec la participation des collectifs de MOUTIERS ET DIGNE

  • pour sauver L’Hopital de briançon et son service de reanimation

    PROJECTION DU FILM « BOWLING »

    sur le maintien de la maternité de carHAIx

    AU CINEMA LE VAUBAN à Briançon

    SAMEDI 10 NOVEMBRE 2012 à 18h

     Projection + Débat ouverts au public sur les thèmes de

     la COORDINATION NATIONALE DES COMITES

     DE DEFENSE DES HOPITAUX

    ET MATERNITES DE PROXIMITE

     qui a choisi pour ses 19 èmes Rencontres Nationales

     de se réunir à Briançon les 10 et 11/11/2012 au CIPPA

    Evolution de la situation à Briançon :

         La Ministre des Affaires Sociales et de la Santé a ordonné  un moratoire à l’Hôpital de Briançon jusqu’au 31 décembre 2012 et l’IGAS (Inspection Générale des Affaires Sociales) sera présente à l’hôpital les jeudi 8 et vendredi 9 novembre

         La Mission Opérationnelle Transfrontalière (MOT) tient un colloque vendredi 9/11/2012 à Briançon sur l’avenir des hôpitaux de Suze et Briançon

    Entrées aux tarifs habituels du VAUBAN  5,5€ - 7€ - cartes d’abonnement

    Tarif réduit pour les membres de l’ACDHPB : 5€

  • 19èmes rencontres de la Coordination Nationale des Comités de Défense des Hôpitaux et Maternités de Proximité

    Bonjour à tous,

              6a00d83453a21569e20162fe21ac80970d-800wi.jpgLIRE, l'invitation aux 19èmes rencontres de la Coordination Nationale des Comités de Défense des Hôpitaux et Maternités de Proximité, qui auront lieu le samedi 10 novembre à Briançon.LIRE également le programme de la journée, suivi des modalités d'inscription (plus rapide par courriel ou par téléphone) avec les coordonnées de la personne à joindre, Josiane Cailleau.
              Je ne serai malheureusement pas disponible ce jour là, retenue par une réunion de famille. J'espère toutefois que suffisamment de personne pourront s'y rendre pour apporter notre soutien aux actions de nos amis du nord du département, qui se battent sans relâche pour sauver la réa de l'hôpital de Briançon.

    Bonne fin de journée à tous,

    Et à bientôt pour un prochain rendez-vous militant.

    Amicalement,

    Laurence Borderies