Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

1 mois de mobilisation, 100 lieux occupés : Allô le gouvernement ?

Communiqué de Presse 

 Hautes Alpes, 7 avril 2021

1 mois de mobilisation, 100 lieux occupés : Allô le gouvernement ?

Avec plus de 1000 personnes réunies dans des rassemblements ou des ateliers : l’occupation itinérante des lieux culturels des Hautes-Alpes a montré depuis le 20 mars que notre territoire et ses habitant-e-s sont solidaires des professionnel-le-s de la culture et de tous les intermittent-e-s de l’emploi.

Alors qu’une centaine de lieux sont à présent occupés en France, le gouvernement reste sourd et muet face au risque de laisser des milliers de professionnel-le-s sur le carreau dès le mois d’août. La prolongation de lannée blanche pour les intermittent-e-s du spectacle est en effet l’une de nos principales revendications. Nous attendons de nos élu-e-s locaux un soutien à cette mesure de justice sociale. Le département, qui se réunit en assemblée ce 12 avril, doit ainsi faire une déclaration de soutien à cette demande. Nous y serons attentifs.

Par ailleurs, notre collectif a fait parvenir des demandes urgentes de rendez-vous à nos parlementaires et auprès de Joël Giraud, Secrétaire d’État à la ruralité afin d’exposer notre situation. Nous rencontrerons sous peu le Sénateur Jean-Michel Arnaud et le Secrétaire d’État Joël Giraud et nous publierons un compte-rendu exhaustif de nos échanges. Nos deux députées ne semblent pas pressées de nous recevoir. Si nous n’avons pas de propositions de rendez-vous dans les jours qui viennent, nous serions contraints dinsister…

Notre regroupement d’occupant-e-s en mouvement des Hautes-Alpes souhaite ouvrir le débat sur les enjeux dune politique culturelle solidaire et ambitieuse et interpellera le moment venu les candidats aux élections départementales et régionales.

Enfin, nous engageons ce vendredi, dans le cadre national des “Vendredis de la Colère”, un rapprochement avec les saisonniers, chômeurs et précaires du département afin de construire les actions à venir pour faire retirer la réforme inique de l’assurance chômage. 

Tou-te-s les intermittent-e-s de lemploi doivent pouvoir vivre dignement de leurs métiers : cest essentiel !

"Les Occupant-e-s en mouvement du 05"

soutenu-e-s par le Synptac-CGT, le Sfa-CGT et le Synavi.

Écrire un commentaire

Optionnel