Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Liste « la gauche 100% sociale et écologiste » Anti-capitaliste, écologiste, solidaire, féministe et citoyenne

Le Nouveau Parti Anticapitaliste et les Alternatifs, ont conclu, dimanche 24 janvier 2010, un accord pour constituer une liste unitaire pour les élections régionales de mars 2010 en Provence Alpes Côte d'Azur, une liste qui sera indépendante du Parti Socialiste et d'Europe Écologie.

L'objectif de la liste "la Gauche 100% sociale et écologiste" est de changer le rapport de force à gauche avec la volonté de donner une traduction politique aux luttes. Cette liste s'adresse à tous les citoyen-ne-s de la région pour leur proposer de bâtir le et de défendre ensemble un projet régional alternatif. Cette liste sera celle de toutes celles et tous ceux qui aspirent à rendre majoritaire une alternative à la logique du système capitaliste, du libéralisme et des modèles productivistes.

Notre but est de battre la droite et l'extrême droite et de proposer une politique alternative pour notre région.

Nous ne rentrerons pas dans une majorité sous domination sociale libérale pour y appliquer une politique d'accompagnement du libéralisme, contradictoire avec le programme de rupture défendu pendant notre campagne.

En application de ce principe chaque composante de notre liste gardera son indépendance pour décider ou non de la participation éventuelle, à un exécutif régional.

Le programme proposé est un programme de rupture pour une transformation démocratique, sociale et écologique de la région. Il repose sur les quelques principes suivants :

La région doit être un lieu de résistance aux ravages sociaux et écologiques du capitalisme, et se placer au service de l'intérêt général et de l'émancipation individuelle et collective.

Chaque euro dépensé par la région doit être socialement utile et écologiquement responsable.

Les citoyens et les citoyennes doivent être associés à l'élaboration des politiques régionales, au contrôle de leur mise en œuvre et à leur évaluation.

La région doit substituer à la logique de concurrence, une logique de coopération entre collectivités et entre individus.

C'est par la convergence des mesures politiques de rupture et des mobilisations sociales, écologistes et citoyennes que nous pourrons, ensemble, « remettre le monde à l'endroit ».

Commentaires

  • Du plomb dans l'aile pour l'Unité


    On fait « Bande à part » ?

    Si je me satisfais de la lecture du programme qui n’est que la restitution des orientations politiques de ce communiqué , je le suis moins quand je lis :

    - d’une part : « pas d’alliance avec EE et le PS » ; bon ok , ce qui est évident lors du premier tour , étant donné la déontologie affirmée de non alliance avec les partis socio-libéraux ; mais exit pour le second tour face à la droite ultra libérale, d’un ralliement en regard des résultats de qui sortirait, à Gauche, majoritaire , et dont il faudrait négocier les alliances sur les contenus , ce qu’il faudrait par ailleurs anticiper !

    - - et d’autre part, « chaque composante (cf NPA et les Alternatifs) étant libre de choisir pour participer ou non à un exécutif régional »! ceci est déclaré en sachant que de toute manière le NPA fait partout cavalier seul en se désolidarisant d’une Gauche de Gauche (et ce malgré le groupe des Unitaires NPA qui cherchait à s’y rapprocher) !

    Ceci laisserait supposer que les Alternatifs , qui eux , signant des accords nationaux dans la coalition « Ensemble pour des Régions à Gauche, Solidaires, Ecologiques et Citoyennes » dont le Front de Gauche (PCF, PG, GU) ; la FASE, le M’PEP, R&S ,le PCOF ; et se récupérant des positions éligibles dans d’autres régions , feraient la fine bouche dans la région PACA !...ou pourraient changer de partenaire à Gauche ?

    Là j’avoue que les stratégies partisanes me dépassent .

    Ne pouvait on pas comme dans l’Hérault qui a impulsé la Région Languedoc-Roussillon dépasser les clivages politiciens et impulser une force et donc une liste unitaire englobant la coalition « Ensemble » mais avec le NPA en prime ?

    Et l’on voit aussi en PACA que le « Front de Gauche » qui annonce partout son élargissement, est, soit impuissant face à ces stratégies qui se dévoilent qui limitent les regroupements , soit frileux quant à ses réelles volontés d’alliances….ou peut être les deux !

    De toute façon , l ’ « Unité » présente et future y laisse des plumes .

    Ce sera trop facile pour chaque parti cité , de nous dire : « mais c’est l’autre qui ne veut pas d’alliance dans la Gauche de Gauche ». !

    Pendant ce temps là , les coups bas du pouvoir continuent, et les citoyens attendent une réelle résistance dans une alternative réellement de Gauche ….. qui est toujours à construire !

    Maurice Latapie ; M-pep 05.

  • Comment s'étonner que le front de Gauche en PACA ait refusé une alliance avec la FASE quand cette dernière présente une candidate ex communiste aux régionales qui a entrainé le refus par la section PCF d'Aubagne d'une alliance avec la FASE. Il faut dire que cette candidate a été réélue 1ère adjointe de la ville d'Aubagne grâce à l'alliance au second tour des élections municipales avec le MODEM qui dispose de 2 adjoints dans l'exécutif municipal d'Aubagne.

    Cette candidate sachant qu'elle serait refusée par la section PCF d'Aubagne a préféré se présenter avec la FASE en espérant que la Fédé PCF et le Front de Gauche accepteraient sa candidature pour réaliser l'Union.

    Si je comprends bien la FASE refuse en PACA des alliances avec le PS ou EE au second tour mais présente dès le 1er tour une candidate alliée avec le MODEM qui n'a jamais exprimé un abandon du système capitaliste !!

    Un peu de cohérence politique et non de visée électoraliste de la FASE en PACA serait la bienvenue pour la gauche anti capitaliste

    JP MARECHAL Citoyen d'Aubagne

Les commentaires sont fermés.