Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

briançon - Page 3

  • SAUVONS LA REA DE L'HOPITAL DE BRIANCON !

     

    Communiqué de presse du Maire de Briançon

    6a00d83453a21569e20162fe21ac80970d-800wi.jpgLa réunion organisée en préfecture le vendredi 13/7 , avec Monsieur Deroubaix le directeur général de l’ARS Paca , les 3 parlementaires hauts alpins Madame Berger, Messieurs Giraud et Bernard-Reymond ,le président du CG05 Monsieur Dusserre , le préfet Monsieur Quastana, le sous-préfet Monsieur Bentaleb, mesdames Estachy et Eymeoud, le directeur du centre hospitalier des Escartons ,Monsieur Perrin, et Gérard Fromm maire de Briançon , devait permettre de trouver des réponses et à défaut des pistes, aux différentes problématiques auxquelles est confronté l’hôpital de Briançon.

    Si le Directeur de l’ARS a confirmé le versement pérennisé de 4 Millions d’euros par an, s’il a reconnu une certaine spécificité montagne il a complètement passé sous silence les phénomènes liés à la saisonnalité, à l’éloignement géographique, aux conditions météorologiques, et surtout l’ouverture sur l’Italie ; les questions concernant la réanimation, le maintien de certains services, les mutualisations éventuelles, ont été évoquées sans pour autant donner satisfaction au maire.

    Pour le directeur de l’ARS, la seule solution passe par la demande à Madame la Ministre d’une enquête réalisée par l’Inspection générale des affaires sanitaires (IGAS) ; le maire lui a objecté que cette proposition relevait d’une certaine forme d’hypocrisie : en effet les analyses et donc les réponses attendues ont déjà été faites par l’ARS ; l’IGAS , organisme ministériel en principe «  neutre », répondra à un cahier des charges précis mais élaboré par l’Ars d’où une certaine suspicion ….

    Cette proposition est inacceptable : l’hôpital a subi un audit il y a 1an et demi, un plan de retour à l’équilibre a été décidé et validé, des économies importantes ont été réalisées, plus de 60 postes dans le para médical ont été supprimés ; ça suffit !

    Depuis la dernière réunion dans la même configuration il y a 6 mois, Monsieur Deroubaix n’a pas changé ; il fait toujours les mêmes analyses qui induisent toujours les mêmes solutions : toujours plus d’économies et donc plus de souffrances des personnels non médicaux , moins de productivité moins d’efficacité moins de confiance . Les efforts réalisés par l’hôpital de Briançon, ne sont ni reconnus ni valorisés. En fait on pourrait penser que l’Ars tente progressivement de favoriser Gap aux dépens de Briançon.

    Enfin Monsieur Deroubaix ne semble pas avoir intégré le changement politique qui a porté François Hollande à la Présidence de la République, les engagements du candidat-président concernant la santé, l’hôpital de Briançon et sa gestion.

    Une rencontre est prévue au Ministère de la Santé le 24/7 et à cette occasion les briançonnais avec leur maire et leurs députés attendent que les promesses et engagements pris par et pour le Président par Madame Touraine soient tenus.

    Gérard Fromm

    Maire de Briançon

  • SAUVONS l'hôpital de Briançon et son service de réanimation

    briançon 

    RASSEMBLEMENT DEVANT LA PREFECTURE DES HAUTES-ALPES VENDREDI 13 JUILLET 2012 à 16h30

     Ce jour là, une réunion est organisée  en préfecture déterminante pour l’avenir de l’Hôpital de Briançon.

     L’Agence Régionale de Santé PACA continue de tenter de nous imposer le transfert du Service de Réanimation de Briançon à Gap par tous les moyens.

     Malgré les efforts de tous depuis fin 2011, citoyens, élus, collectivités locales, intersyndicale de l’hôpital, association citoyenne de défense, etc., lesclignotants restent au rouge, le rouleau compresseur avance !

    Nous devons tous être présents devant la préfecture de Gap le 13 juillet pour rappeler notre exigence de

    maintien inconditionnel du Service deRéanimation de l’Hôpital de Briançon


    Association Citoyenne de Défense de l’Hôpital Public

     de Briançon  35 rue Pasteur 05100 Briançon

    Membre de la Coordination Nationale des Comités de Défense

    des Hôpitaux et Maternités de Proximité

  • SAUVER la REANIMATION !

    Une BELLE MANIFESTATION sous le soleil, IMG-20120225-00447.JPGs'est déroulée ce samedi 25 février à BRIANCON.

    Un bon millier de personnes s'est rassemblé à la grande boucle dans le cadre d'un appel unitaire des syndicats de l'hôpital, des élus et de l'association de défense de l'hôpital.

    J'avais fait le déplacement pour soutenir cette initiative.

    JC Eyraud

    IMG-20120225-00434.JPGIMG-20120225-00436.JPGIMG-20120225-00443.JPGIMG-20120225-00444.JPGIMG-20120225-00448.JPG

    hôpital,briançon


  • Association Citoyenne de Défense de l’Hôpital Public de Briançon Membre de la Coordination Nationale des Hôpitaux et Maternités de Proximité

     

     

     

    APPEL A RASSEMBLEMENT SAMEDI 25/2/2012 à 14h

    AU ROND POINT GRAND’ BOUCLE DE BRIANçON

     Vous avez appris que, lors d’une conférence de presse le 9/2/2012 à Marseille, le Directeur de l’Agence Régionale de Santé PACA, aux ordres du Gouvernement, a dévoilé publiquement la version définitive de son Projet Régional de Santé 2011-2016.

     Apparaît, entre autres, la suppression de l’autorisation d’activité du Service de Réanimation de l’Hôpital de Briançon pour 2016 (8 autres sur les 45 de PACA seront concernés)

    Cette déclaration confirme ce que les citoyens avaient découvert lors de la réunion de la Conférence de Territoire du mardi 6 décembre 2011 à Briançon : le Centre Hospitalier de Briançon serait amputé de son Service de Réanimation.

    Depuis début décembre, la Population informée par les syndicats de l’hôpital, par des élus et par notre association, a manifesté son opposition à ce projet

    ·         En « s’invitant » à la réunion du 6 décembre à la salle du Prorel

    ·         En se rassemblant dans la cour de l’hôpital le 19 décembre

    ·         En signant une pétition qui dépasse les 7000 signatures

    ·         En occupant le rond point de Grand’ Boucle le 7 janvier

    Des courriers ont été envoyés à l’ARS en respectant les délais, le ministre a été interpellé par nos élus, de nombreuses motions ont été prises par des municipalités, la presse a relayé sans arrêt tout ce qui concernait l’hôpital….

    Rien n’y a fait, la décision a été prise le 30 janvier comme le prouvent les documents disponibles sur le site de l’ARS PACA….

     Ça n’a pas suffit ! Nous continuerons donc nos actions sous toutes les formes qui nous paraitront adaptées aux circonstances et pendant tout le temps nécessaire pour que le Service Public garantisse l’égalité des soins pour tous, dans nos montagnes y compris.

    Nous exigeons toujours

    -          le maintien inconditionnel du Service de Réanimation

    -          les moyens necessaires au développement de l’Hôpital Public de Briançon.

    Nous appelons donc nos adhérents et sympathisants, les membres de toutes les autres organisations associatives, syndicales et partis, toutes tendances confondues, les citoyens et leurs élus du Nord 05 à poursuivre la résistance :

     -        En relayant cet appel urgent par mail sur leurs réseaux

     -          En continuant à signer la pétition

     -          En se regroupant avec leurs badges et leurs drapeaux

     au Rond Point de Grand’ Boucle samedi 25 févrierà 14h

     

    pour faire parler de l’Hôpital de Briançon

    partout en France

    et en Italie.

     

     

  • Service de réanimation de l'hôpital de Briançon

    Communiqué du Front de Gauche des Hautes Alpes

    L'humain d'abord !

    Début janvier 2012 le directeur de l'agence régionale de santé ARS) déclarait« Il y a et il y aura demain un service de réanimation à l’hôpital de Briançon » lors d'une réunion en préfecture des Hautes-Alpes. Le Directeur régional M. Deroubaix avait d’autre part indiqué son intention d’ici 2 ans de rédiger un projet régional de santé « montagne » pour prendre en compte la
    spécificité montagne de la Région PACA.

    Le 31 janvier la fermeture du service de réanimation de l'hôpital de Briançon était confirmée par le projet régional de santé arrêté par l'ARS, dans sa version définitive.

    Quel mépris pour les citoyens !
    Quel mépris pour les élus !
     
    Pour le front de gauche, notre santé est un bien commun, comme le propose notre programme "Le maillage du territoire national devra être assuré pour répondre aux besoins de santé et non pas en fonction de logiques comptables. Pour ce faire, nous établirons une couverture nationale de santé égale sur tout le territoire. Tous les bassins de vie seront dotés d’équipements publics de santé (hôpitaux, services hospitaliers, maternités, urgences…) en rapport avec leur population. Les réponses au manque d’autonomie seront prises en charge par la Sécurité sociale à 100 % pour la partie« soins » et par le développement des services publics."
     
    Gap le 3 février 2012