Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • ÉCONOMIE Le groupe Elsamétal en difficulté : la production arrêtée un mois

    par La Rédaction du DL | le 27/02/09 à 05h01

    Les fours de l'usine de calcium vont s'arrêter dès dimanche soir. Franck Lançon, le P-d.g. du groupe suisse Elsamétal l'a annoncé hier au cours d'une conférence de presse en présence des délégués du personnel.
    Quinze personnes en chômage partiel

    Quinze personnes sur les 26 salariés du site vont être mise en chômage partiel jusqu'au 3 avril. Elles ne recevrons, pendant ce temps, que 75% de leur salaire brut. «Ce qui nous met endifficulté car nous ne toucherons plus nos primes», regettent Pascal Stringat et Alain Guérin, tous deux employés à la production.
    Victime de la crise mondiale l'usine produit depuis plusieurs mois beaucoup plus qu'elle ne vend. «Nos clients ont des difficultés, certaines usines ont fermé», observe Franck Lançon. «Nous avons par exemple conclu un partenariat avec l'Ukraine qui nous garantissait la livraison de 40 tonnes par mois sur trois ans. Mais pour l'instant les banques ne suivent plus. Le calcium est utilisé dans la sidérurgie et nous sommes dans la chaîne.» Un à deux mois de livraison s'entassent actuellement sur le seul site de production de calcium européen en concurrence directe avec la Chine.
    Les investissements sur le site mis entre parenthèses

    Le groupe helvétique qui a repris le site rochois en 2007 doit aussi mettre entre parenthèses les investissements prévus pour développer l'usine. «Nous avons des projets de refinancement bancaire et des investissements sur les outils. On avait des accords, les banques diffèrent depuis trois mois.»
    Ils vont recycler du magnésium

    Malgré tout, Elsamétal se veut optimiste et mise sur cet arrêt provisoire pour rebondir: «Nous allons nous tourner vers de nouveaux clients car le marché va obligatoirement reprendre», positive Franck Lançon. Le groupe poursuit également son projet de développer les dérivés du calcium. En phase d'industrialisation: le recyclage du magnésium. Il prévoit de commencer la production à la fin de l'année.
    «Le ferrochrome est correctement stocké»

    Quant aux 430 tonnes d'oxyde de ferrochrome stockées dans des conditions discutables il y a quelques mois «tout est rentré dans l'ordre», rassure le directeur du site Hervé Goulet. «Un bâtiment fermé lui est dédié et les conditions de stockage ont été vériféees par la Drire (Direction régionale de l'industrie de la recherche et de l'environnement, ndlr) il y a trois mois.» L'an dernier, un ancien salarié d'Elsamétal avait fait valoir son droit de retrait à cause de ce stock de ferrochrome. Il a pousuivi son ancien employeur aux prud'hommes. L'affaire a été jugée au début du mois et mise en délibéré au 20 avril.(lire notre édition du 10 février).
    Si le P-d.g. d'Elsamétal reconnaît que les conditions de stockage n'étaient pas conformes au départ il s'insurge contre le terme "déchet industriel". «Nous n'avons pas aujourd'hui le site industriel dédié au ferrochrome. Mais quels que soient nos projets, nous n'en stockerons pas plus et il n'en arrivera plus sur le site de La-Roche-de-Rame.»

    Sylviane GARCIN
    Paru dans l'édition 05A du 27/02/2009 (21078)


  • CHÔMAGE Les chiffres de janvier 2009 : Hausse historique


    par La Rédaction du DL | le 27/02/09 à 05h00
    Les chiffres de la Direction régionale du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle de Provence-Alpes-Cote d'Azur (DRTEFP Paca) révèlent une hausse historique du nombre de demandeurs d'emplois pour le mois de janvier 2009. Avec une augmentation de 4,3%. Et contrairement à d'habitude, le département des Hautes-Alpes est concerné par cette augmentation avec une hausse de 4,2%. Au total fin janvier, toutes catégories confondues, le département a comptabilisé 7 353 demandeurs d'emploi. Du côté des Alpes-de-Haute-provence, le nombre de chômeurs toutes catégories est de 10 344, avec une hausse de 0,9%.
    Les jeunes très touchés

    Chez les jeunes, la situation est encore plus marquée avec une hausse de 7,9% en janvier chez les moins de 25 ans. A noter que le département des Alpes-de-Haute-Provence est particulièrement affectée par cette hausse avec une augmentation de 26,9%. Les Hautes-Alpes affichent une hausse de 21,8%.
    Le nombre de demandeurs d'emploi de longue durée augmente de 3,9% pour ce premier mois de l'année. Les chômeurs de très longue durée (deux ans et plus) sont également en augmentation de 3,8%.
    A noter cette évolution de 9,6% dans les Hautes-Alpes concernant le nombre d'inscription au chômage au cours des trois derniers mois (2 083 personnes). Hausse encore plus importante dans les Alpes-de-Haute-Provence avec un taux de 12,9% (3 214 personnes). Dans le même temps, le nombre de sorties du chômage est en baisse: - 5,2% pour les Hautes-Alpes et - 5,7% pour les Alpes-de-Haute-Provence.
    Les offres d'emploi en chute

    Au chapitre des offres d'emploi déposées au cours du mois de janvier, c'est la chute: -19,1% dans les Hautes-Alpes et - 38% dans les Alpes-de-Haute-Provence. Par comparaison, la région affuiche une baisse de -30,2% et la France -32,3%.

    Paru dans l'édition 05A du 27/02/2009 (20873)

  • Le 19 mars : Encore plus fort que le 29 janvier !

    L'intersyndicale départementale s'est réunie hier soir. Il a été convenu plusieurs RV le 19 mars .

    - 8h30 : RV à l'UD CGT de Gap pour tous les militants disponibles pour une opération "surprise" unitaire en direction d'un lieu symbolique.

    - 10h00 : Rassemblement Avenue d'Embrun à Gap( devant l'Inspection Académique) pour une Manifestation - Encerclement de Gap par le Bd Pompidou et le Bd de la Libération ( départ 10h30).

    - 10h00 : Briançon - Manifestation ( RV à préciser)

    - 12h00 : GAP - Pique Nique sorti des sacs au Kiosque de la Pépinière. Echanges, débat sur la situation sociale et les suites du mouvement. Groupe musical (?)


    Dès le 20 mars, l'intersyndicale appelle à des AG, des Heures d'info syndicales, des réunions du personnel dans tous les services et les entreprises pour décider des suites.

  • Carnet de bord de Cécile

    Le mercredi 25 février.
    Alors quels sont les dossiers en cours ?

    Je sais ça fait trop sérieux, mais j’avais le choix entre vous raconter mes aventures avec mes petits enfants qui doivent vous intéresser modérément et mon retard considérable…qui n’est pas plus passionnant. Néanmoins je voulais vous dire que je comprends que c’est parfois difficile d’être présent partout quand on travaille, qu’on a la maison pleine, quand on est simplement fatigué ou amoureux etc.
    Donc au hasard : la Guadeloupe, la Martinique, la Guyane : cela fait quand même un mois qu’ils sont en grève, qu’ils dénoncent leurs difficultés plus que vigoureusement ! A Gap à l’appel de 3 syndicats et aussi parce qu’on lit les journaux, les appels, nous nous sommes retrouvés une petite poignée il y a seulement quelques jours. Pas de quoi les soutenir certainement ! Qu’est ce qu’on peut déduire de cela ? Qu’il vaut mieux réfléchir à une forme d’action différente (et préparée) avant de foncer tête baissée. Et d’abord est ce qu’on est seulement allé demander aux Guadeloupéens de Gap qu’est ce qu’ils voulaient ?
    Cela me pose donc une question que je vous pose : comment choisir les combats prioritaires ? Comment ne pas s’user à aller partout et surtout comment être efficace ?

    On l’a vu pour Gaza : il y a eu plusieurs rassemblements assez fournis : on était au cœur de la guerre. Ensuite lorsqu’il y a eu le cessez le feu et plus personne n’est venu : le collectif a décidé de changer de forme d’actions. Une centaine de personnes ont assisté à la conférence de Sylviane Besson sur l’histoire des relations entre la Palestine et Israël le jeudi 12 février : cela avait été demandé par notre association. La prochaine initiative devrait être une semaine de films sur ce sujet au Club en mars.

    Pour l’Hôpital Public : là il y a le feu car la loi est discutée en ce moment, donc tous les moyens sont bons. A l’appel de Réveillons la Démocratie environ 120 personnes sont venues en discuter le 5 février.
    Les 69 futures suppressions de postes du Chicas ont été accrochées sous formes de silhouettes en cartons devant l’hôpital de Gap (une après midi entière d’atelier avec les enfants des militants de l’association citoyenne de défense de l’hôpital public !). Samedi 28 février tous ceux qui peuvent viennent distribuer aux péages de Tallard : rendez-vous à 9h au parking de la Commanderie ou à 9h45 aux péages. Il y aura Sisteron, Digne, Briançon…
    Et puis il y a encore pleins d’actions prévues : et le mot d’ordre c’est retirer la loi Bachelot, ce n’est pas l’aménager pour les territoires de montagne comme l’a écrit le député Joël Giraud.
    On vous rappelle quand même les rendez-vous de l’association :
    Le mardi 4 mars à 18 h à la Mutualité on se rencontre avec le NPA, le PC, le Poc et les Verts, pour parler des élections européennes : vous serez très nombreux bien entendu
    Le lundi 16 mars à Dum’Art : AG de l’association où l’on parlera aussi des élections européennes et où on discutera de la Fédération dont nous faisons partis et de l’actualité. Le pari c’est d’être au moins 50 !
    L’ALP’Ternatives n°2 sort bientôt : vous allez voir comme elle est bien, on a plein d’abonnés mais pas encore assez ! On a aussi pleins de nouveaux adhérents…mais pas encore assez.
    Samedi 28 février, il faut aussi du monde pour distribuer la lettre de l’opposition : 10h30 devant la Fontaine.
    Et puis surveillez le DL il devrait y avoir la conférence de presse de Jean-Claude et Laïla demain ou après demain.
    Dernière question : y a-t-il quelqu’un qui lit ce que j’écris?