Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Il faut sauver la solidarité et la fraternité

Le procureur de Gap qui a demandé les poursuites contre les 3+4 a axé ses accusations sur l’examen minutieux des « faits ». Pour lui c’est cela qui détermine l’accusation et la demande de peines. Il ignore complètement que les faits sont « faits » comme disait Nietzsche. Preuve : durant le procès, il a dû abandonner la qualification d’actions en « bande organisée » alors qu’il pensait que c’était un fait bien établi. Tout rassemblement ne constitue pas une « bande organisée. » Les avocats de la défense ont eu beau jeu de montrer que sa construction « factuelle » tel un château de cartes s’effondrait et que les poursuites engagées n’avaient aucun fondement juridique car une chose est d’établir un fait, une autre de le comprendre. Comme l’on dit les avocats la seule position juridiquement défendable est la relaxe pour tous. C’est bien ce que les 1500 personnes mobilisées étaient venues dire dans une organisation impeccable et un sens des responsabilités humaines et juridiques bien supérieures à celle de l’accusation. En fait, le souhait du procureur et de l’État est de vider de toute substance l’avis du Conseil Constitutionnel en essayant d’avoir une jurisprudence qui contre cet avis. De là, la multiplication des procès, le seul procureur de Gap a poursuivi 8 nouvelles personnes depuis cet été ! Le prochain procès a lieu le 10 janvier.

Il faut sauver la solidarité et la fraternité du « pétainisme » rampant de la politique et de l’action juridique du pouvoir.

Relaxe pour les 3+4 de Briançon

Défense intégrale de la solidarité et de la Fraternité

Battons-nous sur tous les fronts juridiques

 

Ensemble 05 !

Commentaires

  • vive la solidarité et la fraternité ! je vois que JEAN-Claude emploie aussi le mot "petainisme rampant" du pouvoir ! que l'on m'a reproché ! je sais ce que c'est j'ai vecu sous l'ere petainiste ! vous allez rire : on nous faisait chanter :Marechal, nous voilà ! on nous distribuait des photos du marechal ! on faisait des colis ! on avait reconstitué les fetes et costumes des Provinces francaises . ! et on écoutait la B.B.C ! le plus doucement possible. quand à la radio francaise, c'était "radio PARIS MENT" il y avait des photographies de DE GAULLE qui circulaient clandestinement !les tiquets de rationnement ,les alertes , l'occupation italienne puis l'occupation allemande avec l'occupation en face de chez moi au RELAIS d"une partie des etats-majors , l'hotel des CQlonies était réquisitionné par les "Majors allemands, qui, chaque samedi se "saoulait à mort et cassait tout. ;0 l'hotel des ALPES il y avait "la milice".au LOMBARD, l'ETAT-major !on avait droit à un concert des troupes allemandes chaque semaine.J'oublie l'héroisme de la "soeur VALENTINE" qui abritait DEUX Femmes JUIVES" pendant la guerre et dont on ignorait l'existence ! du college MARECHAL PETAIN, on est passé à l'ECOLE de la PEPINIERE, puis avant la LIBERATION à l'ECO LE de la GARE, pres de la gare ,des que la sirene sonnait on partait vers la campagne. il y en avait souvent ! ce n'était pas tres propice à l'étude ! Je voudrais rendre hommage à mon institutrice Madame DESHONS, dont le mari, officier francais a rejoint l'ALGERIE pour liberer l'ITALIE mais n'a pu rejoindre sa femme et ses trois enfants car il est mort à CASSINO ! et à un policier qui "etablissait des "fausses cartes d'identité, pere de six enfants"il est mort en camp de concentration, vers la Norvege , à NARVICK, si je ne me trompe ! en marche forcée sans doute ! excusez-moi, mais maintenant on veut "réhabiliter" Petain ! à écouter LA-BAS-s'i j'y suis" de MERMET sur la chanson de CRAONE et un numéro spécial de l'Humanité du 9-10_11 novembre. quand au procés des 7 DE bRIANCON, , j'ai acheté plein de journaux : POUR , journal belge avec le titre "NOUS SOMMES TOUS DES MIGRANTS, les numeros du DEAUPHINES concernant le procés! POLITIS et on m'a donné lors de la manif joyeuse : "FAISONS LE PROCES DES FRONTIERES" . j'attends le verdict du 13 decembre !

Les commentaires sont fermés.